parapente

Comment vole un parapente ?

Les parapentes sont un type d’aéronef qui utilise les courants d’air pour rester en l’air. Contrairement aux avions traditionnels, les parapentes n’ont pas de moteur et dépendent uniquement du vent pour se maintenir à flot. Cela en fait un choix populaire pour le vol de loisir, car il est beaucoup plus facile à contrôler que les autres formes d’aviation. Dans cet article nous allons vous apprendre comment voler avec votre parapente.

Techniques de parapente pour décoller

Comme nous l’avons déjà mentionné à plusieurs reprises, pour décoller avec un parapente, nous avons besoin d’une zone ouverte avec une légère pente où nous pouvons courir jusqu’à ce que nous gagnions suffisamment de vitesse pour nous envoler, une fois l’aile gonflée.

Bien sûr, il est nécessaire de souligner que pour profiter d’un vol en parapente, nous avons besoin de conditions météorologiques favorables, donc nous aurons besoin de vent pour lancer le parapente. Pourquoi avons-nous besoin de vent ? Parce que le vent fait gonfler l’aile et nous permet de voler.

Gonflement de la voile

Comme mentionné précédemment, nous pouvons gonfler le parapente en faisant face ou non au parapente. Si nous sommes face au parapente, nous devons d’abord saisir les freins, un dans chaque main, et les élévateurs sur le bord d’attaque.

Ensuite, nous avançons le long de la pente pour que le bord d’attaque du parapente s’élève et se gonfle avec le vent. Pour ce faire, nous n’avons pas besoin de prendre beaucoup de vitesse. Enfin, une fois que le planeur est au-dessus de nous, nous relâchons les élévateurs.

D’autre part, on peut aussi décoller face au parapente. Dans ce cas, il faut saisir les deux élévateurs et les tirer vers soi en marchant ou en courant jusqu’à ce que l’aile soit en position de décollage .

Une fois le planeur gonflé, nous pouvons relâcher les élévateurs et commencer à courir pour décoller.

Décoller avec un parapente

Une fois le parapente gonflé, nous commençons à dévaler la pente jusqu’à ce que nous prenions suffisamment de vitesse pour décoller. Rappelez-vous que vous n’avez pas besoin de beaucoup de vitesse, juste assez pour décoller.

Pour décoller, nous devons tirer sur les élévateurs afin que le planeur s’élève au-dessus de nous et que nous puissions commencer à voler. Nous pouvons également utiliser notre poids pour aider le planeur à décoller en nous penchant en avant.

Après le décollage, nous mettons le planeur à l’horizontale en tirant sur l’un ou l’autre des élévateurs et nous nous retrouvons en position de vol : assis et harnaché, les pieds sur les repose-pieds et les mains tenant les freins. Félicitations ! Vous êtes maintenant aux commandes d’un parapente !

Ajuster la vitesse

Pour décoller, nous devons prendre suffisamment de vitesse pour que le parapente nous soulève du sol. Cependant, il est important de ne pas aller trop vite afin de garder le contrôle du parapente pendant le décollage et l’ascension.

Si nous allons trop lentement, le planeur ne nous soulèvera pas du sol et nous ne pourrons pas décoller. D’un autre côté, si nous allons trop vite, nous pouvons perdre le contrôle du planeur et avoir un accident. Il est donc important de trouver un équilibre et d’ajuster notre vitesse en conséquence.

Décollage

La course au décollage est la distance que nous devons parcourir pour décoller avec un parapente. Cette distance dépend de différents facteurs tels que notre poids, la vitesse du vent et la pente du terrain.

En général, une course au décollage d’environ 10 à 20 mètres est suffisante pour la plupart des gens. Cependant, si vous êtes plus lourd ou si les conditions ne sont pas idéales, vous pouvez avoir besoin d’une course au décollage plus longue.

Une fois que l’on a décollé, on peut commencer à voler et profiter de l’incroyable sensation d’être dans les airs !

Techniques de parapente pendant le vol

Une fois en vol, nous devrons faire quelques ajustements à notre position et au planeur afin de le contrôler et de voler en toute sécurité.

Pour tourner, nous pouvons utiliser le transfert de poids ou diriger le parapente avec les freins. Le transfert de poids est la manière la plus commune de tourner et consiste simplement à se pencher dans la direction où l’on veut tourner. Le parapente suivra votre corps et tournera dans cette direction.

Pour diriger le parapente avec les freins, il faut tirer sur un des deux freins (gauche ou droite) tout en gardant l’autre frein relâché. Cela fera tourner le planeur dans cette direction.

Une autre chose importante à faire pendant le vol est de garder un œil sur la vitesse du vent et la direction. Le vent peut changer soudainement et vous devez vous y préparer.

Si le vent devient trop fort, vous pouvez descendre à une altitude inférieure où le vent est moins fort. Vous pouvez également atterrir si les conditions sont trop dangereuses pour continuer à voler.

Techniques de parapente pour descendre

Si nous voulons descendre, il y a deux façons principales de le faire : en volant dans un vent de face ou en utilisant les freins.

Pour descendre en volant dans un vent de face, il suffit de pointer le nez du parapente vers le vent et de voler en avant. Le parapente commencera à ralentir et à descendre.

Pour descendre en utilisant les freins, nous tirons sur les deux freins en même temps. Le planeur va alors ralentir et descendre. Nous pouvons contrôler notre taux de descente en tirant plus ou moins sur les freins.

N’oubliez pas de garder un œil sur la vitesse et la direction du vent pendant la descente et soyez prêt à faire face à des changements soudains.

Techniques de parapente pour atterrir

Quand il est temps d’atterrir, il y a quelques choses à garder à l’esprit. Premièrement, assurez-vous d’avoir suffisamment d’espace pour atterrir. Une bonne règle de base est d’avoir au moins deux fois la hauteur du planeur au-dessus de vous.

Deuxièmement, gardez un œil sur la vitesse et la direction du vent. L’atterrissage doit se faire face au vent afin de s’assurer que le planeur ne soit pas emporté par le vent.

Troisièmement, lorsque vous êtes prêt à atterrir, tirez les deux freins en même temps et faites un arrondi (c’est-à-dire tirez sur la barre de contrôle). Cela fera ralentir le planeur et lui fera perdre de l’altitude plus rapidement. Lorsque vous vous approchez du sol, relâchez les freins et laissez le parapente se stabiliser . Une fois qu’il s’est stabilisé, vous pouvez toucher le sol.

Et c’est tout ! Avec un peu de pratique, vous volerez comme un pro en un rien de temps ! Merci de votre lecture et bon vol !

Profitez d’un baptême de parapente !

Les Français semblent être de plus en plus attirés par les sensations fortes. Le parapente se hisse alors en tête de liste des souhaits à réaliser au cours de l’année. Pour un premier vol en parapente, vous devez collaborer avec une structure expérimentée qui maîtrise parfaitement toutes les conditions de sécurité. Certes, vous devez choisir avec rigueur le spot, mais ne négligez pas la renommée ainsi que l’expérience. Cette dernière doit être assez importante, évitez alors les structures un peu trop jeunes.

  • Pour le baptême de parapente, vous aurez plusieurs zones à envisager comme le parc régional des Grands Causses ou encore le Col de la Forclaz.
  • À chaque fois, vous aurez une belle vue et un moniteur à vos côtés pour que vous puissiez profiter de votre baptême.
  • En termes de prix, il faut prévoir moins de 100 euros pour un tel vol et c’est aussi valable pour un expert. Toutefois, certains vols sont moins onéreux : moins de 80 euros.

Vous n’avez aucune tenue à envisager, tous les accessoires de sécurité seront fournis par le moniteur. Vous aurez aussi des explications précises concernant le déroulement du vol et le comportement à adopter pour que tout se passe parfaitement bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *